Du Lac Titicaca à la Vallée Sacrée du Machu Picchu!!!!

Ça fait un bail hein ?! Je vais appeler cela « la phase égoïste du voyage », tu vis le truc intensément et du coup, tu donnes plus de news…mais bon là je vais vous conter un peu mon périple depuis la Bolivie !

ISla del Sol avec Charline !

Pour aller sur l’ile du Soleil, depuis Copacabana, il nous faut prendre un bateau de 3h qui nous dépose dans le nord de l’ile. On se croirait en mer avec le lac, les petites iles, la cote…un lieu reposant. Arrivé sur l’ile, on sème tout le monde et on découvre les plages de l’ile ! Waouhhh ! J’ai l’impression d’être en Thailande…Sauf que vaut mieux ne pas se baigner ici, si tu ne veux pas mourir d’hypothermie.

 Le décor est tellement attachant que l’on décide de passer une nuit dans le refugio d’Alfonso. On va s’en prendre plein la vue lors de la balade qui mène aux ruines incas de l’ile, lors de la marche de 4 heures le long de la côte pour aller sur la partie sud de l’ile et on va même devoir jouer de stratège pour  esquiver les enfants qui veulent nous faire payer des taxes fictives ! Malins ces boliviens…En gros, j’ai adoré cette endroit!!!!

Puno et ses îles.

Me voilà au Pérou ! Plus rapide que la lumière mais toujours avec une vue sur le lac Titicaca ! Je n’avais pas envie de foncer droit vers Cusco alors une petite pause s’impose. Elina, une grecque rencontré sur la Isla del Sol, m’a conseillé d’aller sur l’ile d’Amantani…par conséquent…j’y vais !

Le Pérou me marque par ses tucs-tucs, ses milliers de dos d’ânes mais également par le coté business des locaux. Ils ont toujours quelques choses à te vendre, c’est un peu saoulant…ils me manquent déjà les boliviens ! En gros, Puno c’est une ville horrible…du coup, je me prends un billet de bateau directement au port pour me rendre sur l’île de Amantani. Je pars donc le lendemain accompagné de ma nouvelle pote : Marline la marseillaise et de Savier et Miriam les espagnols.

On fait un arrêt sur l’ile des Uros…Que j’ai renommé l’ile des horreurs !!! Ce sont des iles flottantes avec des populations quechua qui essaient de te faire croire qu’ils vivent là, font des shows pour les stupides touristes et t’obligent à faire un tour sur le bateau flottant que soi-disant leurs enfants prennent pour aller à l’école ! Bref, vous l’aurez compris…à éviter !!!! Je me serais cru au Puy du Fou, sauf que ces gens étaient juste les rois des menteurs !

Bref au plus vite, je remonte dans le bateau qui nous emmène sur une vraie ile avec des vrais locaux ! Après 3 heures de navigation, on est accueillis par notre hôte Carmen, vêtue d’un magnifique ensemble : jupe, chemise, foulards brodés et colorés.  Il faut que je vous dise le principe de ce voyage : soit vous venez avec une agence de voyage, passez une nuit dans une famille d’accueil mais ils ne reversent presque rien à cette même famille … soit vous faites le voyage par vous-même et là vous payez directement la famille  pour la nuit et les repas (10 euros tout compris !).  Chaque famille peut accueillir jusqu’à 8 personnes maximum, ensuite une autre famille est chargé d’accueillir 8 autres touristes…et ainsi de suite. Vraiment pas mal comme système. En plus tu es accueillis dans une famille, tu as un échange directe, tu manges locale (essentiellement patates, et soupe de patates lol) , tu peux même porter leurs vêtements, apprendre leurs danses locales…Un magnifique séjour avec une famille adorable. Le lendemain, sur le chemin du retour, on a fait un stop sur l’ile de Taquile et sa Place centrale…et tous cela pour 20 euros les deux jours ! Comme quoi parfois, on n’est jamais mieux servis que par soi-même.

Il n’en reste qu’après la visite de ces iles, je peux dire que l’ile du Soleil en Bolivie était vraiment le spot à ne pas rater sur le lac Titicaca !

Cusco et la Vallée Sacrée

Cusco est une ville magique, coloniale comme on imagine toutes les villes d’Amérique du sud, avec des églises, des cathédrales, des petites rues…. A peine arrivé, je fais la connaissance de Thibaut du ch’nord et de Matthieu le Breton. On parcoure ensemble les rues, les restaurants, les café bars de la ville. J’aime cette ville…elle a une énergie…De plus, j’y arrive le 24 juin, fête de l’Inti Raymi nouvelle an inca ! Place donc aux festivités, aux défilés de couleurs, de spectacle, à l’intronisation de l’Inca : le roi des quechuas !

Cusco…la porte qui mène au Macchu Pichu. D’ailleurs, les excursions sont tellement chères en partant de Cusco, que l’on décide de s’y rendre par nous même avec un arrêt à Pisac et sa magique forteresse que l’on ne paiera pas parce que nous le valons bien !!! Bon plan des taxis du coin, attendre le départ des gardiens du parc pour visiter le site gratuitement.

Il faut préciser que visiter toutes les ruines incas de la vallée sacrée représente un sacré budget, environ 100 à 200 euros rien que pour les entrées ! Ok le Macchu picchu je le paie mais faut pas me prendre pour un porte-monnaie ambulant, un peu le problème des péruviens ! Bref on visite le site Pisac gratos et on part visiter les sites d’Ollantaytambo au même tarif😉

Ollantaytambo, c’est trop mignon comme villageeeee !!! j’adoore comme dirait Thibaut on se croirait dans un village en Ardèche ! Ollantaytambo, c’est également notre point de départ pour aller au village d’Agua Calientes à pied. On dit au revoir à Thibault qui a déjà vu le Macchu et on prend le bus qui nous emmène au kilomètre 82 : point de départ de notre marche de 30 km le long de la vallée et surtout le long des rails du chemin de fer.  Avec nos sacs à dos, on part pour 7 heures de marche, luttant contre les attaques de chiens, de vaches, de poules, traversant des tunnels étroits, évitant au maximum de se prendre un train dans la face…mis à part ces quelques inconvénients, la marche dans la vallée est juste sublime…et puis arriver au pied du macchu picchu à pattes, ç’est quand même pas mal comme souvenir !

Le lendemain matin à 4h30, on repart pour faire cette fois l’ascension des marches qui mènent au Macchu Picchu.. Une heure de montée…jvous dis pas le plan galère et la transpiration pour faire quelques économies…mais quand tu arrives sur le site au lever du soleil : Tu te dis que ça valait le coup ! Ce site est merveilleux, d’ailleurs comme l’Alhambra à Granada, le Taj Mahal à Agra ben j’y passe quasiment toute ma journée tellement c’est sublime. Je fais l’ascension du Huyana Pichu, qui permet d’avoir une vue d’ensemble du site,  je remarche pendant 2h30 pour faire le tour de cette montagne…bref, i’m in love ! Le Machu Picchu c’est un truc qui se vit alors je n’en dirais pas plus ! Go there !!!!!

 Ce qui est marrant, c’est que je croise quasiment une bonne partie des gens rencontrés lors de mon voyage sur le site : les danois, Johnny Eathmann le Texan de Copacabana, la fille de Belize, Chris l’anglais….j’ai l’impression d’être à la maison !

 Après cette journée intense, je me dirige directement aux sources d’eaux chaudes !!! Deux jours de marches, valent bien Une bonne heure dans les eaux chaudes ! Surtout que le lendemain on part encore pour deux heures de marche le long de la voie ! Pas facile l’accès au Machu,  en y réfléchissant…ce n’est pas plus mal!

Du coup, back to Cusco avec Matt et les américains avec qui je rigole bien ! Cusco, c’est juste magique alors si vous avez avec vous un Américain déjanté c’est encore mieux ! Johnny Earthmann m’a donné une autre image du Texas et rien que grâce à lui ben je mettrai un pied au Texas lors de mon trip aux US ! (As soon as possible !)

Lima avec Ana Maria :

Là je vous écris de Lima, après 21h de bus…ouais le plus long de mon voyage ! Je vais revoir ma prof d’espagnole Ana Maria et sa famille ! Pour l’instant le temps n’est pas au rendez-vous et puis les villes et moi ça fait toujours pas bon ménage ! Je vais me laissez guider par Ana-Maria et prendre l’avion le 6 juillet pour aller voir une merveille du monde immatériel : Les chutes d’Iguaçu coté Brésil et Argentine ! Ça  commence à sentir la fin du voyage….soo saddddddd !!!!!

Des bises du Pérou !

Catégories : Argentine | Poster un commentaire

…en allant à Copacabanaaaaaa!!!

Depuis le plus bel endroit du monde, je cite « la Reserva National de la Faune Andine d’Eduardo Avaroa », je suis passée par Uyuni, Potosi, Sucre et La Paz. Uyuni est une ville de transit. Ici, les gens ne s’arrêtent que pour visiter le salar de uyuni. Du coup, on a fait comme tout le monde…

Potosi, la Ville d’argent. No valé un Potosi. Ça ne vaut pas un Potosi !

Potosi est une ville construite sur une montagne ça grimpe bien dans les rues, un peu comme à San Francisco. Sauf que les rues sont à sens unique, hyper étroites  et la pollution des véhicules à la hauteur de notre bouche. Tous les microbus viennent du japon (I love Japan !), du coup il y a des annotations japonaises sur les bus, mais on est quand même en Bolivie…un japonais doit bien se marrer en voyant ces écrits…bref tous ce baratin, pour vous dire que le pot d’échappement se situe vers le toit du bus et non sous le bus…ce qui explique l’asphyxie que l’on ressent en marchant dans les rues principales de Potosi. Mais nous, on ne trainasse pas trop dans les rues…, on préfère trainer sous terre dans les mines d’argent ! Ben oui, c’est l’attraction principale de cette Ville.

Piedro, de l’agence The Big Deal Tour, nous fait visiter le marché des mineurs (on peut y acheter de la dynamite…à bon entendeur !), nous fournis le kit du parfait touriste- mineur et nous voilà sur le Cerro Rico (La Colline Riche) ou l’on nous fait entrer dans un tunnel. Je tiens à préciser que c’était la Fête du Lama, Corpus Christis où un truc dans le genre, du coup les mineurs n’étaient pas dans les mines. Mais nous si ! Une expérience sous terre peu agréable je dois dire, on est souvent les genoux pliés, la tête sur le côté pour éviter de se cogner contre les parois….bref, le travail de mineur…pas facile…mais Pablo, nous dit que les mineurs aiment leur travail…on va le croire même si il y a un film qui circule sur le Web qui dit le contraire « the Devil’s Miner ». Pj : Dans la mine, on croise même le Diable, El tio, une statut érigé par les mineurs. Quand ils entrent dans la mine ils ne croient plus en dieu mais à « el Tio ». Du coup, tous les vendredis, ils vont s’asseoir à ses côtés.. lui offrir de l’alcool, de la feuille de coca et d’autres trucs…Ouais…chelou…mais Vraie !

A notre sortie du tunnel après une heure d’expédition souterraine, on est accueillis par une horde de lama, de mineurs et de famille de mineurs. La fête du lama, c’est un peu comme la fête du Mouton – Aid el Kebir pour les musulmans. On s’achète un lama, on lui donne de la feuille de coca et un peu d’alcool avant de l’égorger, on l’égorge, on prend une assiette qu’on met sous le cou du lama pour récupérer le sang, on court avec cette assiette devant un tunnel, une porte, un mur…et on l’asperge de sang pour l’offrir à la Pachamama et après avoir vidé le lama de son sang, il le dépèce et font un big barbecue entre mineurs ! (c’est légèrement différents de la fête du mouton tout compte fait ;-) )

Et voilààààà….du coup, après avoir vu cela, je prends mes clics et mes clacs pour me rendre à Sucre (capital de la Bolivie !)

La Cordillera de los Frailes, région de Sucre.

Sucre, c’est tout mignon comme capitale. Un square hyper bondé et pleins de musées à visiter. Mais, j’ai envie d’un peu de nature. La regarder défiler m’agace, je veux la toucher, la sentir, la pratiquer…alors je pars en trek de 2 jours avec une organisation d’étudiants de Sucre. Dans le groupe, 6 danois et deux anglais. Le bus nous dépose à Chataquila, en pleine montagne et nous empruntons avec Pablo le chemin des incas. Le paysage ?????? Magique ! Panoramaaaaaaaaa !!!! On mange chez l’habitant, les danois qui n’ont pas peur du froid se baignent dans la rivière à 4° et on reprend notre marche de 6 heures vers le cratère de Maragua. En chemin, on croise des écoliers, des bergères, des perruches… et en fin de journée, nous voilà dans le village de maragua…un village construit sur un cratère….ils ont de la ressource quand même ces indigènes. Oui, indigène, car ici on ne parle plus le castillan mais le quechua ! Notre arrivée dans le village, se fait remarquer et de suite on est invité au collège pour un match Danemark-Bolivie ! 6-0 pour le Danemark ( A défaut, d’avoir gagné contre le Portugal, ils auront au moins gagné deux fois contre la bolivie…Coupe d’Europe, n’a pas de frontière !)

Le deuxième jour, on part pour 7 heures de marche sans les anglais victimes de l’altitude! Du coup, je me retrouve avec 6 danois et un bolivien qui marche aussi vite que sur du plat ! Je vais pas vous mentir, mais j’ai quand même galérer dans les montées…j’avais l’impression de ne pas avoir assez d’air à chacun de mes pas…mais j’ai survécu ! I did it !!! Une journée plus éprouvante mais riches en paysages différents et en rencontres. D’ailleurs, je vais également participer à une partie de foot : 8 contre ???? une vingtaine de gamins de 5 à 13 ans ! Un putain de délire !!!! Photos et vidéos à l’appui !!! Tellement Fun !!! La Bolivie et le foot une grande histoire d’amour ! Après la partie de foot, on repart vers une heure et demi marche en direction de Potolo. Terminus du trek ! Regardant une compétition de collégienne : de foot bien sûr ! Le paysage du retour en bus local ???? Vous connaissez la suite ! Estupendo !!!!

Du coup, après ce bol d’air pur…je m’isole dans le quartier de la Recoleta qui se situe sur les hauteurs de la Ville de Sucre avec mes amis hollandais rencontrés à San Pedro de Atacama. So sweet les dutchs !!

La Paz ou l’enchanteresse du Mirador :

Arriver au lever du Soleil à La Paz, vlà une expérience bouleversante. Imaginez-vous le Mont Blanc et Chamonix en bas dans la Vallée…Ayé vous y êtes ? Et ben La paz c’est un peu ça, le centre-ville situé dans la vallée et tout autour de la montagne qui entoure ce centre et ben il y a pleins  pleins de constructions…jusqu’à la cime! Un truc de ouf, rien que pour la Vue ! On pense que l’on va se perdre dans la ville mais finalement tout y est facile d’accès…faut juste pas avoir peur des pentes.

Bon je n’y suis resté que 1 jour et Demi car j’ai assisté un festival de danse floklorique non loin de Copacabana avec des étudiants bolivianos. (Copacabana en bolivie bien sûr pas au brésil lol Et oui c’etait une blague , je suis toujours chez les mangeurs de patates!!!).

Le festival ? hyper Méga Colorés, avec pleins de costumes, de déguisements, des glaces à la cannelle, des cacahuètes, de la cerveza, de la flûte à répétition…Bref, on regrette pas d’avoir rencontré Pablo à Sucre, qui du coup, nous a permis de partager une belle soirée et une belle journée en compagnie des élèves de 2eme année tourisme de L’univ de Sucre ! I love Bolivia !

 

Copacabanaaaaaa !!!!!

C’est la ville où je suis actuellement. Face au Lac Titicaca…Oui, il y a une plage mais rare sont ceux qui s’y baignent, ce lac se trouve quand même à plus de 3000 mètres d’altitude lol!!!! Donc,demain petite expédition sur l’île du Soleil avec Charline, que j’ai retrouvé le temps de quelques jours avant mon départ pour le Pérou !!!!!

Catégories : Argentine | 2 Commentaires

Panoramic’s Altiplano

Hola Queridos Amigos,

Je ne sais pas par quoi commencer….J’ai vu des milliers de belles choses depuis la vallée de Calchaquies en Argentine, à la Réserve National de la Faune  d’Eduardo Avora en Bolivie en passant par le désert d’Atacama au Chili. Ce que j’en retiens ? Des milliers de panoramiques !!!!!!

En une semaine, j’ai franchis 2 frontières. La berbère n’a pas de plan voyage, tellement pas  qu’à ce rythme, à la fin du mois, elle va se retrouver au Mexique lol. Non, je rigole.

Je suis restée 5 jours à San Pedro de Atacama au Chili, à me demander si je restais dans le pays où non. Finalement mon porte-monnaie a eu raison de moi ! L’Argentine et Le Chili c’est la ruine financièrement et tous les voyageurs revenant de Bolivie, m’ont convaincu de la Force des Devises étrangères dans ce pays. Du coup,  j’ai pris mon sac à dos et mon lama pour me rendre au Pays ou les étrangers sont Riches !

Donc me voilà à Potosi, la ville des mineurs d’argent ! Mais cette étape je la garde pour le prochain article. Car je vous ai quitté en Argentine et il faut que vous ayez une petite idée de mon itinéraire.

La vallée de Calchaquies, Argentine :

Excursion en compagnie de 9 inconnus, qui sont vite devenus de très bons compagnons de route. Je me suis greffée à Graziella, argentine de Buenos Aires. Les Argentins sont vraiment adorables, c’est un fait. Dans notre minibus, on nous offre du maté et l’on découvre  au fur et à mesure de la montée vers Cachi, un contraste de paysage déroutant…on passe du ciel couvert, au ciel bleu, des montagnes vertes au montagnes rouges secs….La Route est des plus zigzagante, les points de vue affolant de par leurs beautés, les chapelles bénissant la vallée…J’en prends pleins les yeux. Au parc de los Cardones, on est accueillis par des milliers de cactus ainsi que le plus grand cactus du monde, d’argentine ???? ( 9 mètres à lui seul), à Cachi les piments et poivrons sont mis à sécher au sol, le cimetière dominent le village blanc…Cette dernière journée en Argentine, me donne juste l’impression qu’il me manque pleins de sites à voir dans ce pays, mais bon….Chili con Carne m’attends ! So let’s goooooo !!!!!

San Pedro de Atacama, Altiplano – Chili :

Franchir la frontière Argentine, trop facile. Franchir la frontière chilienne ….une autre paire de manche. 160 km de paysages sublime : avec des Lagoons, des volcans, des Rochers Volcaniques… un terrible dénivelé : le chauffeur du bus ne relâche pas le frein, ni son attention jusqu’à notre arrivée à San Pedro de Atacama. Nous sommes accueillis par les douaniers lol ainsi que le détecteur de fruits, légumes et autres aliments venant contaminés le Chili. Les formalités alimentaire passées, je vais passer 5 jours dans cette oasis au milieu du désert, à faire une activité par jour !

Une excursion toute pourrav’ à la vallée de la Lune qui est un site plutôt jolie, si on le fait en vélo. Mais moi… j’ai fait ma fainiasse, pris un tour en bus avec pleins de fainéant comme moi lol En même temps, il faut que l’on s’habitue à l’altitude…SPA se trouve Kamême à 2400 mètres d’altitude ;-) (http://fr.wikipedia.org/wiki/San_Pedro_de_Atacama )

Du coup, les jours d’après, je me suis rattrapée en faisant du cheval dans la vallée de Catarpe, puis de la randonnée aux ruines Incas de Quitor, du Sandboarding à la vallée de la Mort (équivalent du snow mais sur du sable) et encore de la randonnée jusqu’à la Gorge du Diable avec Marie, Julien, Gonzag et Cécile.  Cette escale au chili été hyper plaisante…. le décor était juste magique, une oasis entourée de volcans dont le beau Licancabur, et avec des formations montagneuses  assez impressionnantes. De plus, j’ai fait pleins de rencontres, dont celle de Charline la belge (Vive les belges) avec qui je poursuis le voyage jusqu’à Lima.

L’altiplano Bolivien :

Le plus bel endroit que j’ai vu dans ma vie se trouve en Bolivie, plus exactement à la Reserve National de la Faune Andine Eduardo Avaroa ! Je n’exagère pas, Xavier et Chaaaaarles, les deux cyclistes français pourront vous le confirmer. D’ailleurs, une pensée pour eux et faite un tour sur leur site, ça fait 14 mois qu’ils sont sur leurs vélos et ils vont bientôt les quitter snif snif (http://les.ameriques.a.velo.blog.free.fr/) .

Je suis partie en circuit 4×4 pour découvrir cette réserve en 3 jours. Dans le super Véhicule : Guido le chauffeur bolivien adorable, Les allemands : André et Lisa, Les Russes Sergei et Tatiana, Charline la belge et la Berbère. On fait connaissance à la frontière Bolivienne devant un petit-déj débout et hop, présentation faite, on part à la rencontre des laguna Verde, laguna blanca, de la montagne aux milliers de couleurs, la laguna colorado,et ses centaines de flamants Rose, du désert de salvadore Dali, les thermes où nous nous baignons dans une eau à 37° alors qu’il fait dans les moins 0°, les geysers de soufre…. Je suis émerveillée par les paysages, par cette nature si bien préservée, par  les volcans actifs et endormi….j’en verse une larme tellement c’est beau et indéfinissable ! On passe la nuit dans un refuge à moins 15° degré, peut-être même plus. Du coup, l’ambiance est assez floklo dans notre groupe, parties de Uno avec comme grand Gagnant la Russie !!!

Le lendemain, après un réveil glaciale, on part pour une journée fatigante… tellement le paysage n’en finit pas de nous éblouir : el Arbol de piedra (l’arbre de pierre), les laguna ???? dont je ne me rappelle plus les noms, mais avec pleins de jolies flamants roses…. le déjeuner avec vue sur volcan et le lac… C’était magnifique, que demander de plus ! En plus de ces beaux cadres, je rencontre des gens adorables comme Aina, Dolores et Rosa les barcelonaises ou encore Guillaume le stewart Air France. Bref, un plaisir….et malgré le froid, on est juste bien ici, à kiffer tous ensemble.

Dans le 4×4, Guido nous initie à la musique bolivienne nationale et nous voilà chantant si si es asi…ou encore de los Andes a los Alpes….du groupe kalamarka . On passera la deuxième nuit dans un hôtel de Sel faisant face au Salar de Uyuni, plus vaste désert au monde (http://fr.wikipedia.org/wiki/Salar_de_Uyuni)

Le dernier jour, on va parcourir le désert de Sel, faire les photos à la con mais tellement drôle que tout le monde fait, découvrir l’ile du poisson (ou plutôt l’ile aux milliers de cactus) qui se trouve au milieu du salar, le village de Colchani où nous accueillent les boliviennes typiques du coin : avec petites jupes, collants marrons, chapeaux et deux nattes !!! On terminera notre périple par la visite du cimetière des trains de Uyuni ! Bref Ce circuit….vous l’aurez compris…géniale !!!!  S’il y a un site à ne pas rater en Bolivie, c’est celui-ci. Bon, je suis encore dans la découverte du pays donc il est fort probable que je tombe sous le charme d’autres sites naturels mais bon cette réserve restera mon premier souvenir bolivien !

PJ : La bolivie c’est un autre monde. Rien à voir avec le chili et l’argentine. C’est l’Amérique latine comme on l’imagine…peut-être un peu plus pauvre que ses voisines, mais avec une culture, un patrimoine, un mode de vie bien présent…ici ça parle quechua, ça mange du lama, ça prie la pachamama, ça à deux tailles de moins que moi, ça a le teint plus bronzé, ça porte des couleurs, ça mastique beaucoup de coca, ça vend des dynamites….enfin, j’aime le contraste avec les pays plus européens qu’étaient le Chili et l’argentine. Un pays pleins de belles promesses.

Catégories : Argentine | 2 Commentaires

Argentina….El mejor pais de Argentinaaaaaaa!!!!!

Cher(e)s lecteurs lectrices, je souhaite vous avertir que si vous êtes une âme sensible, en pleine routine quotidienne, ne lisait pas la suite et ne regardait surtout pas les tofs sous peine de faire une énorme crise d’envie de tout plaquer pour venir dans l’ouest ;-)

A vous, ceux qui n’ont pas peur de tout plaquer, la dernière fois que je vous ai écrit j’étais à Buenos Aires à récupérer du décalage horaire. Depuis, la petite berbère a fait du chemin, plus de 2500 km dans les pattes et même plus peur des heures en plus ! Et ouais il s’en est passé des choses en une semaine, je vais donc partager avec vous 6 étapes de mon périple dans le nord Argentin.

Etape 1 : Rosario, la petite Buenos Aires

Je quitte mercredi mon auberge et Jim, le seul rescapé de notre équipe, pour me rendre au Terminal de bus Retiro. J’achète mon billet pour Rosario à 120 pesos = 24 euros environ. Il faut savoir que les transports en Argentine sont excessivement cher, il revient moins cher de prendre le train voir même  l’avion L mais bon ça reste quand même le transport le plus prisé, donc  pas le choix je paie !!!  4 heures plus tard, je retrouve ma coupine Zoéééééééé !!!!!! Après nos retrouvailles dans la Maison de Mariano, nous achetons nos billets pour partir à Tucuman le lendemain soir et partons en ville au cours de Capoeira ! Je vais faire la connaissance de la petite équipe : Juan, luciano, césar qui m’intègre au groupe assez rapidement, m’apprenne à jouer du berimbau (instrument à corde brésilien)  et à faire quelques pas de danses et de combats ! Très physique ce sport de combat !

Le lendemain matin, je vais faire la connaissance d’Omaz Sanchez, le professeur de Tango de Zoé ! Et là, j’ai droit à un premier cours de Tango, où j’excelle par ma rapidité à apprendre cette danse !!! A mon retour en France, cours de Tango cherche pas ;-)

Certes il n’y a pas grand-chose à voir à Rosario, mais j’ai aimé cette ville.

 

Etape 2 : Tucuman, rebaptisé pour l’occasion Tucuwakaaaaaaaaa !!!!!!

Après 12h de bus, nous voilà à Tucuwakaaaaa !! (Petit aparté : le bus de nuit bien que cher et super confortable avec des demi-lits, un repas offert avec boisson. On s’est cru avec la Zoé dans un avion !!!! Trop bien) Thomas un autre assistant de français, ami de Zoé, vient nous chercher à la gare! Thomas est breton et il aime la Bretagne plus que tout. Il est super accueillant et nous mets vite à l’aise avec un Wonderfull petit déjeuner : facturas = petites pâtisseries avec du dulce de leche (sorte de caramel, très prisé des argentins), fruits, pain tout frais ! Un hôte adorable, nous faisons plus amples connaissances avec lui et Toby sont coloc argentin exilés de Buenos Aires ! Puis d’un comme un accord, nous décidons de partir avec la voiture de Toby dans la province de Jujuy dès le lendemain matin !

 

A tucuwaka, il n’y a rien, rien, tellement rien à voir du coup qu’on se rabat sur la nourriture local : empanadas, locro (sorte de cassoulet un peu bizarre), alfajores (mes supers gâteaux au dulce de leche, cf ma collection !!!) Toby décide quand même de nous montrer qu’il y a quelque chose à voir ! On monte dans « el auto fantastico » – nom de K2000 en argentine – une citroen ZX et on part sur la colline de San javier ! Manque de pot, il ne fait pas beau et au fur et à mesure que l’on monte, on ne voit plus rien sauf le Jesus Peace And Love ! Du coup, après avoir fait le tour du christ dans la brume, on redescend  pour se rabattre sur une tarte aux pommes chocolat et une tasse de chocolat ! Tucuwakaaaaaaaa !!!!!!!!!!! Vivement demain !

Etape 3 : On the road pour Purmamarca !

Chloé, une autre assistante de français, nous a rejoints très tôt dans la matinée et de suite on grimpe dans « el auto fantastico ». Yeahhhhhh départ vers le nord, le paysage est plutôt plat avec quelques vaches et chevaux : vlà la pampa ! Mais plus les kms défilent plus on aperçoit au loin les montagnes et la cordillère des Andes. On est tout excités après avoir dépassés Salta et jujuy….le paysage a changé, le ciel s’est éclaircie, le soleil a pointé le bout de son nez…on se fait une chtite pause dans la foret de Yala. C’est marrant mais dans cette forêt, il y a des cascades, une lagune mais aussi des vaches qui se cachent entre les arbres ! Photos à l’appui !!! On reprend assez vite la route pour nous rendre à Purmamarca. Le paysage est des plus grandioses, je ne peux pas vous décrire ce que l’on a tous ressentis, on s’est juste sentis tout petits tellement les paysages étaient énormes ! Une pierre de plusieurs couleurs, une rivière longeant la montagne, les maisons couleurs terres, les cactus sur les flancs de montagne….on mitraille, on savoure, on pousse des cris de joies ! Des petits enfants, surtout celles de la banquette arrière en fait, les mecs eux se marraient plus qu’autre chose !!! On arrive à Purmamarca après plus de 6 heures de routes. On est accueillis par le marché artisanal aux couleurs andines et par la faim ! Du coup empanadas, frites et tamales ( une feuille de mais, avec du mais bien sûr et pleins d’autres trucs indéfinissable à l’intérieur mais délicieux !) Purmamarca, c’est un village au milieu de la quebrada de humahuaca (canyons) avec des montagnes à 7 couleurs (cf ce lien pour plus d’infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/Purmamarca )

 

Bref, tous simplement grandiose, on sent tout de suite que l’on est dans une autre argentine, les locaux on le teints plus mates : on sent les racines andines, boliviennes. La nourriture est un peu plus épicés, on se croirait même dans un villages au Mexique…c’est peut-être l’effet des cactus et des églises coloniales…en tout cas on a kiffés nos petites balade dans la fraicheur de la nuit de Tilcara, la musique andine dans la pena, l’accueil…

 

Etape 4 : Les grandes salines, en direction du chili

Nous repassons le lendemain par Purmamarca pour aller aux grandes Salines de la province de Jujuy. On part pour une ascension de 4170 mètres avec el Auto fantastico. Le paysage fait penser aux grands canyons des Etats-Unis. On en prend pleins les yeux, plus on monte, plus il fait froid et plus « kite » commence à chauffer…jusqu’à s’arrêter en pleine montée !!!! Aventuraaaaaaa !!!! On profite de cette panne, pour manger des facturas et prendre des photos. On fait confiance à « el auto fantastico »…Elle va redemarrer, ouaisss et c’est repartis pour l’ascension !!! Et nous voilà à 4170 mètres d’altitude… nous sommes à plus de 1700 km de Buenos Aires si ce n’est pas dingue le chemin parcourus depuis 5 jours, photos, photos! Je kiffe, on voit nos premiers guanacos et nos premiers lamas, l’argentine comme je l’imagine ! D’ailleurs, j’en profite pour le crier très fort « Argentinaaaaaaa, el mejor pais de Argentinaaaaaaaaa »…

on continue notre chemin pour nous rendre au grandes salines…paysage blanc entourés de la cordillère des Andes, un désert de sel au milieu de nulle part…la nature dans toute sa splendeur….On aime, on savoure, on se roule dans le sel… puis une heure plus tard, on part approvisionner El auto fantastico dans le villages de susques et nous reprenons la route du retour…Des images pleins les yeux, pleins la tête et qui défilent encore mais en sens inverse….Je prends le volant pour la première fois en argentine, pas des bons conducteurs ces argentins, apparemment ils ont leur permis en un jour et après visite médicale ! lol lol Je nous dépose à Salta la linda (salta la belle), on partage un dernier repas avec Toby, Thomas et chloé avant de leur dires Adiosssss !!!! un Week-end gravé à jamais dans nos mémoires, avec pleins de chansons, de rires, de jeux, de blagues, de complicité entre colocs, de conduites, de générosité….

Etape 5 : Salta la linda,

Après nous être reposés de ce week-end, nous trainons nos pattes dans l’auberge, faisons connaissances avec Chato l’argentin qui se rend en équateur avec son Pouce et bien d’autres. Puis finalement, on va découvrir la ville en commençant par le haut. On prend le téléférique qui nous emmène au Cerro san bernardo (colline) où nous accueille la vue panoramique de Salta ainsi que Chato ! On se pose autour d’une boisson et d’empanadas avant d’emprunter les 1070 marches qui nous dépose au centre-ville. Salta, c’est une ville à taille humaine, tout peut se faire à pied et c’est mignon, une petite place avec pleins de pigeons, les saltaneros sont hyper gentils et curieux : ils adorent mes tresses africaines et sont surpris quand je leur annonce que je suis française et pas brésilienne ! J’aime cette ville charmante, quand je pense à Salta je pense keny Arkana, pas vous ???!!! cf : http://www.youtube.com/watch?v=ERYbBKffvz0&ob=av2e

A salta, j’aurais également fait la rencontre de Laura et Lali, deux femmes de la cinquantaine qui nous ont abordés dans rue et avec qui on a échangé pendant un bon moment sur la crise, le gouvernement et autre. Saltaneros, rien à dire !

 

Etape 6 : En partance pour cachi

Zoé m’a quitté, snif snif…me revoilàa seule au Monde… Enfin, pas vraiment….demain, je pars en excursion à Cachi…à la rencontre d’autres paysages andins mais différents de ce que j’ai pu voir dans le nord. Ensuite, jeudi, je quitte le pays pour me rendre au Chili à San pedro de atacama : oasis dans le désert. Traversée de la Cordillère des andes à nouveau et revoir après presque 3 ans Marie et julien (ancien collègue de Metz et dont j’ai appris la présence en Amérique du sud la semaine passée ! Le monde est vraiment, vraiment petit ! )

Des besitos de Argentina el méjor pais de Argentina !!!!

 

Catégories : Argentine | Poster un commentaire

De belles rencontres dans la ville des bonnes aires…

Le vol s’est super bien déroulé, dormis 8h d’affilés, petit déj en survolant le brésil et hop quelques minutes plus tard je fais mes premiers pas en Amérique latine. (Je vous passe les détails du retard de l’avion, des perturbations en vol, de mon voisin argentin super cool etc… ;-) ). Je me laisse accueillir par la grisaille de  Buenos Aires. Humidité 94% !!!

Je ne fais pas ma chocotte, je savais à quoi m’attendre…la fin de l’automne et le début d’un autre hiver 2012 pour la berbère !

Après moultes actions : douane, récupération du SAC à DOS, change d’euros en Pesos Argentins, demande d’infos à l’office du tourisme et harcèlement téléphonique de Zoé à la téléboutique ; je grimpe dans le bus collectivo numéro 8 pour deux pésos (20 cts d’euros environ). Ce bus me conduit le plus lentement possible à Buenos Aires où je dois trouver l’appart de Hugo chez qui j’aurais dû squatter…toute une aventure ! Après 1h de bus et bien 30 min de marche dans une ville que je ne connais pas, je  fais la connaissance de Hugo l’argentin et Omar l’uruguayen des amis de Zoé. Je suis tellement fatigué que je préfère me trouver une auberge au centre-ville, histoire de me remettre du décollage horaire, prendre une bonne douche et surtout faire la connaissance de voyageurs qui pourrons m’aiguiller lors de mon trip. C’est ce que je fais quelques heures plus tard, grimpant dans le bus 24 à 1,25 pesos et qui m’emmène dans le quartier de San Telmo où je vais trouver mon auberge aux tarifs négociés et à la chambre négociée aussi !

Je fais connaissance avec mes colocs de chambres : Mélanie french Parisienne, Caroline Brésilienne et Martha maman Colombienne ! Ni une, ni deux, je parcoure les rues de Buenos Aires avec Mélanie à la recherche d’empanadas (petit chausson farcies à la viande, aux legumes, etc…) on les trouvera finalement au marché artisanal de san telmo qui a lieu tous les dimanches avec concerts de rues, ventes de produits artisanaux argentins et d’Amérique latine.

Cette première journée riche en rencontres et en petites aventures… m’a poussé à rester trois jours dans cette ville, bien que celle-ci à mon gout n’est rien de dépaysant.  Les deux derniers jours donc, j’ai enfilé mes reebook easytone (je  ne suis pas venue en Amérique pour prendre des kg moi jvous le dis ;-) ) et j’ai parcouru les quartiers San Telmo, Montserrat, Belgrano, Retiro, Recoleta, La Boca (plus d’infos sur les quartiers un clic http://www.tourismebuenosaires.com/-Buenos-Aires-.html ) Mon préféré bien que pas très grand et pas très fréquentable la nuit c’est le quartier de la Boca, avec ses maisons colorés et ses petits spectacles de tango.

Entre toutes ses expéditions reebookiennes, j’ai fait la connaissance de Jim le retraité Américain qui va passer un bon bout de temps en Argentine, de Eric et Ricardo les brésiliens avec qui on a partagé une soirée pizza, de Ricardo le Peintre Argentin avec qui j’ai pu discuter de la crise en Europe et des conditions de vie en argentine… 

Bien que le temps ne fût pas au rendez-vous, Rien que pour toutes ses premières rencontres avec le monde entier Buenos Aires m’a plu ! Un gros bécot à la française qui est partis ce matin en Uruguay et à Martha avec qui je me suis tapé des barres de rire tellement je captais que dale à ce qu’elle me disait et avec qui j’ai pu remettre à la page mes pas de salsa !!!! ) Respect à la mère colombienne qui laisse son mari et ses enfants pour parcourir seule l’Amérique latine !!!

Mon voyage ne fait que commencer, je n’imagine même pas ce qu’il m’attend dans les prochains jours. Enfin si  je sais ce qu’il m’attend…tendance à extrapoler parfois sorry!  Donc je disais…, il y a Zoé qui m’attend  demain à Rosario (Mercredi, today, je précise car ici il est encore Mardi )  et apparemment ce week-end un trip vers la région de Salta s’organise…ça signifie peut-être que la semaine pro je quitte le pays pour me rendre en Bolivie…ou ailleurs who knows !!!! Allez des bises !!!

Pictures times après les Habitudes surprenantes des argentins :

–           ils ne font qu’une bise…vous  ne savez pas le nombre de vent que je me suis mangé et que je vais encore me manger !

–          Ils ont pleins de chiens ! Du coup, ils ont des promeneurs de chiens… c’est trop fun à voir !!!!

–          Ils aiment faire la queue et on doit la respecter! pas de Jobi Joba ici sinon tu signe ton arrêt de mort directe. (je cède ma place !)

–          Ils mangent beaucoup de viande, de pizzas, de pates et d’empanadas (enfin je sais pas si c’est leur alimentation principale mais on voit que ça dans les rues !)

–          Ils se baladent avec leur récipient de mathé ! Jamais sans mon mathé ! Des addicts !!!! jvous montrerai une tofs un de ces quatres !

–          Les mecs aiment porter la barbe et avoir des longs cheveux… COCOOOOOOO sort de ces corps ! mdr

Catégories : Argentine | Un commentaire

Le grand départ approche…

Ça fait un bon bout de temps que je n’avais pas écrit un blog de voyage!

La dernière fois que la berbère a pondu un carnet de voyage en ligne s’était lors de son first voyage en sac à dos….un jour où sa théière a pointé vers l’est (cf : http://asiedusudest2008.uniterre.com/ )…. Cette fois ma petite théière magique m’a poussé vers l’ouest et revoilàaaaaaaa un petit carnet pour vous!!!!!!

Bon je ne peux pas vous garantir que je l’alimenterai souvent comme j’avais pu le faire en Asie mais je vais faire mon possible pour que vous viviez aussi une petite aventure dans l’ouest!

Lorsqu’on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve

alors que lorsqu’on rêve à plusieurs c’est déjà une réalité

Pourquoi l’Amérique latine ?

Primero : J’ai passé quasi 9 mois en Espagne pas pour ces beaux paysages, ni pour ces beaux mecs mais tous simplement pour apprendre l’espagnol : porte ouverte à l’Amerique latine! (c’est une raison valable moi je dis!)

– Secundo : une amiga de la berbère s’est égarée en Argentine : Zoé, toulousaine d’adoption au grand coeur et à la 2CV orange, qui l’attend à Rosario (la où est né le Ché guevara hey ouais!!!! mdr lol )

et tercero : c’est COCO, el precioso chico de Sevilla (cuando te casas conmigo cono???!!!!🙂 ) qui m’as donné l’envie d’aller faire un tour dans son pays : L’argentine! Apparemment il y a des choses à voir dans ce pays…c’est lui qui me l’as dit lol Bon comme je suis du genre plutôt septique et que je ne crois que ce que je vois, ben je me suis pris un billet aller retour (on ne sait jamais…) Paris-Buenos Aires pour vérifier ces dires!

Bien sûr, je ne manquerai pas de vous informer sur l’interet de ce pays dont on ne connait que le nom, le ché et Messi (voir Maradonna pour les plus vieux lol )

Voilà les raisons qui m’ont poussé à me racheter un sac à dos et à revivre à la carpe diem pendant quelques semaines. Ce sera assurément un voyage différent de l’Asie car j’ai vieillis depuis et surtout car j’ai appris à voyager autrement depuis le temps des temps.

Rien ne sert de courir , l’arthrite me gagne…. et la meilleure manière de découvrir un pays est de se fondre dans sa population (enfin c’est ce que j’écris après dans la réalité….) BREF…. J’atterrirai donc avec un peu de chance et un bon pilote à Buenos Aires, je traverserai la frontière pour aller au chili et le reste ben…Mystère et boule de gomme! (vous pouvez m’envoyer des suggestions d’itineraires, de lieux à visiter , des défis, où meme me sponsoriser pour que je revienne pas lol à vous de choisir !

Pas de plans, Pas de plans…Pas de plans , la devise de la berbère exploratrice!

Rendez-vous in the South West soon inshallah!!!



Catégories : Argentine | 2 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com. Thème Adventure Journal par Contexture International.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.